Suivant: , Monter: Gestion de paquets   [Table des matières][Index]


4.1 Fonctionnalités

Lorsque vous utilisez Guix, chaque paquet arrive dans dépôt des paquets, dans son propre répertoire — quelque chose comme /gnu/store/xxx-paquet-1.2, où xxx est une chaîne en base32.

Plutôt que de se rapporter à ces répertoires, les utilisateur·rice·s ont leur propre profil qui pointe vers les paquets qu’ils ou elles veulent vraiment utiliser. Ces profils sont stockés dans le répertoire personnel de chacun·e dans $HOME/.guix-profile.

Par exemple, alice installe GCC 4.7.2. Il en résulte que /home/alice/.guix-profile/bin/gcc pointe vers /gnu/store/…-gcc-4.7.2/bin/gcc. Maintenant, sur la même machine, bob a déjà installé GCC 4.8.0. Le profil de bob continue simplement de pointer vers /gnu/store/…-gcc-4.8.0/bin/gcc — c.-à-d. les deux versions de GCC coexistent surs le même système sans aucune interférence.

La commande guix package est l’outil central pour gérer les paquets (voir Invoquer guix package). Il opère sur les profils de chaque utilisateur·rice et peut être utilisé avec les privilèges normaux.

La commande fournit les opérations évidentes d’installation, de suppression et de mise à jour. Chaque invocation est en fait une transaction : soit l’opération demandée réussit, soit rien ne se passe. Ainsi, si le processus guix package est terminé pendant la transaction ou si une panne de courant arrive pendant la transaction, le profil reste dans son état précédent et reste utilisable.

En plus, il est possible d’annuler toute transaction sur les paquets. Donc si par exemple un mise à jour installe une nouvelle version d’un paquet qui révèle un bogue sérieux, vous pouvez revenir en arrière à l’instance précédente de votre profil que vous saviez bien fonctionner. De même, la configuration globale du système dans Guix est sujette aux mises à jour transactionnelles et aux annulations (voir Utiliser le système de configuration).

Tout paquet du dépôt des paquets peut être glané. Guix peut déterminer quels paquets sont toujours référencés par les profils des utilisateur·rice·s et supprimer ceux qui ne sont de tout évidence plus référencés (voir Invoquer guix gc). Les utilisateur·rice·s peuvent toujours explicitement supprimer les anciennes générations de leur profil pour que les paquets auxquels elles faisaient référence puissent être glanés.

Guix prend une approche purement fonctionnelle de la gestion de paquets, telle que décrite dans l’introduction (voir Introduction). Chaque nom de répertoire de paquet dans /gnu/store contient un hash de toutes les entrées qui ont été utilisées pendant la construction de ce paquet — le compilateur, les bibliothèques, les scripts de construction, etc. Cette correspondance directe permet aux utilisateur·rice·s de s’assurer que l’installation d’un paquet donné correspond à l’état actuel de leur distribution. Elle aide aussi à maximiser la reproductibilité : grâce aux environnements de construction utilisés, une construction donnée a de forte chances de donner des fichiers identiques bit-à-bit lorsqu’elle est effectuée sur des machines différentes (voir container).

Ce fondement permet à Guix de supporter le déploiement transparent de binaire ou source. Lorsqu’une binaire pré-construit pour une entrée de /gnu/store est disponible depuis une source externe (un substitut), Guix le télécharge simplement et le décompresse ; sinon, il construit le paquet depuis les sources localement (voir Substituts). Comme les résultats des constructions sont généralement reproductibles au bit près, si vous n’avez pas besoin de faire confiance aux serveurs qui fournissent les substituts : vous pouvez forcer une construction locale et défier les fournisseurs (voir Invoquer guix challenge).

Le contrôle de l’environnement de construction est aussi une fonctionnalité utile pour les développeurs. La commande guix environment permet aux développeurs d’un paquet de mettre en place rapidement le bon environnement de développement pour leur paquet, sans avoir à installer manuellement les dépendances du paquet dans leur profil (voir Invoquer guix environment).

La totalité de Guix et des définitions de paquets sont placés sous contrôle de version, et guix pull vous permet de « voyager dans le temps » de l’historique de Guix lui-même (voir Invoquer guix pull). Cela est rend possible la réplication d’une instance Guix sur une machine différente ou plus tard, ce qui vous permet de répliquer des environnements logiciels complets, tout en garantissant un suivi de provenance précis des logiciels.


Suivant: , Monter: Gestion de paquets   [Table des matières][Index]