Suivant: , Précédent: , Monter: Canaux   [Table des matières][Index]


6.3 Répliquer Guix

La sortie de guix pull --list-generations ci-dessus montre précisément quels commits ont été utilisés pour construire cette instance de Guix. Nous pouvons donc la répliquer, disons sur une autre machine, en fournissant une spécification de canal dans ~/.config/guix/channels.scm qui est « épinglé » à ces commits :

;; Déployer des commits précis de mes canaux préférés.
(list (channel
       (name 'guix)
       (url "https://git.savannah.gnu.org/git/guix.git")
       (commit "6298c3ffd9654d3231a6f25390b056483e8f407c"))
      (channel
       (name 'variant-packages)
       (url "https://example.org/variant-packages.git")
       (commit "dd3df5e2c8818760a8fc0bd699e55d3b69fef2bb")))

La commande guix describe --format=channels peut même générer cette liste de canaux directement (voir Invoquer guix describe). Le fichier qui en résulte peut être utilisé avec l’option -C de guix pull (voir Invoquer guix pull) ou guix time-machine (voir Invoquer guix time-machine).

À ce moment les deux machines font tourner exactement le même Guix, avec l’accès exactement aux même paquets. La sortie de guix build gimp sur une machine sera exactement la même, au bit près, que la sortie de la même commande sur l’autre machine. Cela signifie aussi que les deux machines ont accès à tous les codes sources de Guix, et transitivement, à tous les codes sources de tous les paquets qu’il définit.

Cela vous donne des super-pouvoirs, ce qui vous permet de suivre la provenance des artefacts binaires avec un grain très fin et de reproduire les environnements logiciels à volonté — une sorte de capacité de « méta-reproductibilité », si vous voulez. Voir Inférieurs, pour une autre manière d’utiliser ces super-pouvoirs.