Suivant: , Précédent: , Monter: Utilitaires   [Table des matières][Index]


7.4 Invoquer guix hash

La commande guix hash calcul le hash SHA256 d’un fichier. C’est surtout un outil pour simplifier la vie des contributeurs de la distribution : il calcul le hash cryptographique d’un fichier, qui peut être utilisé dans la définition d’un paquet (voir Définition des paquets).

La syntaxe générale est :

guix hash option fichier

Lorsque fichier est - (un tiret), guix hash calcul le hash des données lues depuis l’entrée standard. guix hash a les options suivantes :

--format=fmt
-f fmt

Écrit le hash dans le format spécifié par fmt.

Les formats supportés sont : nix-base32, base32, base16 (hex et hexadecimal peuvent aussi être utilisés).

Si l’option --format n’est pas spécifiée, guix hash affichera le hash en nix-base32. Cette représentation est utilisée dans les définitions des paquets.

--recursive
-r

Calcule le hash sur fichier récursivement.

Dans ce cas, le hash est calculé sur une archive contenant fichier, dont ses enfants si c’est un répertoire. Certaines métadonnées de fichier fait partie de l’archive ; par exemple lorsque fichier est un fichier normal, le hash est différent que le fichier soit exécutable ou non. Les métadonnées comme un horodatage n’ont aucun impact sur le hash (voir Invoquer guix archive).

--exclude-vcs
-x

Lorsqu’elle est combinée à --recursive, exclut les répertoires de système de contrôle de version (.bzr, .git, .hg, etc.)

Par exemple, voici comment calculer le hash d’un dépôt Git, ce qui est utile avec la méthode git-fetch (voir Référence des origines) :

$ git clone http://example.org/foo.git
$ cd foo
$ guix hash -rx .

Suivant: , Précédent: , Monter: Utilitaires   [Table des matières][Index]