Suivant: , Précédent: , Monter: Top   [Table des matières][Index]


12 Bootstrapping

Dans notre contexte, le bootstrap se réfère à la manière dont la distribution est construite « à partir de rien ». Rappelez-vous que l’environnement de construction d’une dérivation ne contient rien d’autre que les entrées déclarées (voir Introduction). Donc il y a un problème évident de poule et d’œuf : comment le premier paquet est-il construit ? Comment le premier compilateur est-il construit ? Remarquez que c’est une question qui intéressera uniquement le hacker curieux, pas l’utilisateur normal, donc vous pouvez sauter cette section sans avoir honte si vous vous considérez comme un « utilisateur normal ».

Le système GNU est surtout fait de code C, avec la libc en son cœur. Le système de construction GNU lui-même suppose la disponibilité d’un shell Bourne et d’outils en ligne de commande fournis par GNU Coreutils, Awk, Findutils, sed et grep. En plus, les programmes de construction — les programmes qui exécutent ./configure, make etc — sont écrits en Guile Scheme (voir Dérivations). En conséquence, pour pouvoir construire quoi que ce soit, de zéro, Guix a besoin de binaire pré-construits de Guile, GCC, Binutils, la libc et des autres paquets mentionnés plus haut — les binaires de bootstrap.

Ces binaires de bootstrap sont pris comme des acquis, bien qu’on puisse les recréer (ça arrive plus tard).

For i686-linux and x86_64-linux the Guix bootstrap process is more elaborate, voir Reduced Binary Seed Bootstrap.


Suivant: , Précédent: , Monter: Top   [Table des matières][Index]