Précédent: , Monter: Paramétrer le démon   [Table des matières][Index]


2.4.3 Support de SELinux

Guix inclus un fichier de politique SELinux dans etc/guix-daemon.cil qui peut être installé sur un système où SELinux est activé pour que les fichiers Guix soient étiquetés et pour spécifier le comportement attendu du démon. Comme Guix System ne fournit pas de politique SELinux de base, la politique du démon ne peut pas être utilisée sur le système Guix.

2.4.3.1 Installer la politique SELinux

Pour installer la politique, lancez cette commande en root :

semodule -i etc/guix-daemon.cil

Puis ré-étiquetez le système de fichier avec restorecon ou par un mécanisme différent fournit par votre système.

Une fois la politique installée, le système de fichier ré-étiqueté et le démon redémarré, il devrait être lancé dans le contexte guix_daemon_t. Vous pouvez le confirmer avec la commande suivante :

ps -Zax | grep guix-daemon

Surveillez les fichiers journaux de SELinux pendant que vous lancez une commande comme guix build hello pour vous convaincre que SELniux permet toutes les opérations nécessaires.

2.4.3.2 Limitations

La politique n’est pas parfaite. Voici une liste de limitations et de bizarreries qui vous devriez prendre en compte avant de déployer la politique SELinux fournie pour le démon Guix.

  1. guix_daemon_socket_t n’est pas vraiment utilisé. Aucune des opérations sur les sockets n’impliquent de contextes qui ont quoi que ce soit à voir avec guix_daemon_socket_t. Ça ne fait pas de mal d’avoir une étiquette inutilisée, mais il serait préférable de définir des règles sur les sockets uniquement pour cette étiquette.
  2. guix gc ne peut pas accéder à n’importe quel lien vers les profils. Par conception, l’étiquette de fichier de la destination d’un lien symbolique est indépendant de l’étiquette du lien lui-même. Bien que tous les profils sous $localstatedir aient une étiquette, les liens vers ces profils héritent de l’étiquette du répertoire dans lequel ils se trouvent. Pour les liens dans le répertoire personnel cela sera user_home_t. Mais pour les liens du répertoire personnel de root, ou /tmp, ou du répertoire de travail du serveur HTTP, etc, cela ne fonctionnera pas. SELinux empêcherait guix gc de lire et de suivre ces liens.
  3. La fonctionnalité du démon d’écouter des connexions TCP pourrait ne plus fonctionner. Cela demande des règles supplémentaires car SELinux traite les sockets réseau différemment des fichiers.
  4. Actuellement tous les fichiers qui correspondent à l’expression rationnelle /gnu/store/.+-(guix-.+|profile)/bin/guix-daemon reçoivent l’étiquette guix_daemon_exec_t ; cela signifie que tout fichier avec ce nom dans n’importe quel profil serait autorisé à se lancer dans le domaine guix_daemon_t. Ce n’est pas idéal. Un attaquant pourrait construire un paquet qui fournit cet exécutable et convaincre un·e utilisateur·rice de l’installer et de le lancer, ce qui l’élève dans le domaine guix_daemon_t. À ce moment SELinux ne pourrait pas l’empêcher d’accéder à des fichiers autorisés pour les processus de ce domaine.

    Nous pourrions générer une politique bien plus restrictive à l’installation, pour que seuls les noms de fichiers exacts de l’exécutable guix-daemon actuellement installé soit étiqueté avec guix_daemon_exec_t, plutôt que d’utiliser une expression rationnelle plus large. L’inconvénient c’est que root devrait installer ou mettre à jour la politique à l’installation à chaque fois que le paquet Guix qui fournit l’exécutable guix-daemon effectivement exécuté est mis à jour.


Précédent: , Monter: Paramétrer le démon   [Table des matières][Index]