Précédent: , Monter: Définition des paquets   [Table des matières][Index]


6.2.2 Référence de origin

Cette section résume toutes les options disponibles dans le déclarations origin (voir Définition des paquets).

Type de données : origin

C’est le type de donnée qui représente l’origine d’un code source.

uri

Un objet contenant l’URI de la source. Le type d’objet dépend de la method (voir plus bas). Par exemple, avec la méthode url-fetch de (guix download), les valeurs valide d’uri sont : une URL représentée par une chaîne de caractères, ou une liste de chaînes de caractères.

method

Un procédure qui gère l’URI.

Quelques exemples :

url-fetch de (guix download)

télécharge un fichier depuis l’URL HTTP, HTTPS ou FTP spécifiée dans le champ uri ;

git-fetch de (guix git-download)

clone le dépôt sous contrôle de version Git et récupère la révision spécifiée dans le champ uri en tant qu’objet git-reference ; un objet git-reference ressemble à cela :

(git-reference
  (url "https://git.savannah.gnu.org/git/hello.git")
  (commit "v2.10"))
sha256

Un bytevector contenant le hash SHA-256 de la source. Typiquement la forme base32 est utilisée ici pour générer le bytevector depuis une chaîne de caractères en base-32.

Vous pouvez obtenir cette information avec guix download (voir Invoquer guix download) ou guix hash (voir Invoquer guix hash).

file-name (par défaut : #f)

Le nom de fichier à utiliser pour sauvegarder le fichier. Lorsqu’elle est à #f, une valeur par défaut raisonnable est utilisée dans la plupart des cas. Dans le cas où la source est récupérée depuis une URL, le nom de fichier est celui de l’URL. Pour les sources récupérées depuis un outil de contrôle de version, il est recommandé de fournir un nom de fichier explicitement parce que le nom par défaut n’est pas très descriptif.

patches (par défaut : '())

Une liste de noms de fichiers, d’origines ou d’objets simili-fichiers (voir file-like objects) qui pointent vers des correctifs à appliquer sur la source.

Cette liste de correctifs doit être inconditionnelle. En particulier, elle ne peut pas dépendre des valeurs de %current-system ou %current-target-system.

snippet (par défaut : #f)

Une G-expression (voir G-Expressions) ou une S-expression qui sera lancée dans le répertoire des sources. C’est une manière pratique de modifier la source, parfois plus qu’un correctif.

patch-flags (par défaut : '("-p1"))

Une liste de drapeaux à passer à la commande patch.

patch-inputs (par défaut : #f)

Paquets d’entrées ou dérivations pour le processus de correction. Lorsqu’elle est à #f, l’ensemble d’entrées habituellement nécessaire pour appliquer des correctifs est fournit, comme GNU Patch.

modules (par défaut : '())

Une liste de modules Guile qui devraient être chargés pendant le processus de correction et pendant que le lancement du code du champ snippet.

patch-guile (par défaut : #f)

Le paquet Guile à utiliser dans le processus de correction. Lorsqu’elle est à #f, une valeur par défaut raisonnable est utilisée.


Précédent: , Monter: Définition des paquets   [Table des matières][Index]