Suivant: , Précédent: , Monter: Utilitaires   [Table des matières][Index]


10.5 Invoquer guix import

La commande guix import est utile pour les gens qui voudraient ajouter un paquet à la distribution avec aussi peu de travail que possible — une demande légitime. La commande connaît quelques dépôts logiciels d’où elle peut « importer » des métadonnées de paquets. Le résultat est une définition de paquet, ou un modèle de définition, dans le format reconnu par Guix (voir Définition des paquets).

La syntaxe générale est :

guix import importer options

importer spécifie la source depuis laquelle importer des métadonnées de paquets, et options spécifie un identifiant de paquet et d’autres options spécifiques à importer.

Certains des importeurs s’appuient sur la capacité d’exécuter la commande gpgv. Pour ceux-ci, GnuPG doit être installé dans $PATH ; exécuter guix install gnupg si nécessaire.

Actuellement, les « importeurs » disponibles sont :

gnu

Importe des métadonnées d’un paquet GNU donné. Cela fournit un modèle pour la dernière version de ce paquet GNU, avec le hash de son archive, le synopsis et la description canonique.

Les informations supplémentaires comme les dépendances du paquet et sa licence doivent être renseignées manuellement.

Par exemple, la commande suivante renvoie une définition de paquets pour GNU Hello :

guix import gnu hello

Les options spécifiques sont :

--key-download=politique

Comme pour guix refresh, spécifie la politique de gestion des clefs OpenPGP manquantes lors de la vérification de la signature d’un paquet. Voir --key-download.

pypi

Importe des métadonnées depuis l’index des paquets Python. Les informations sont récupérées à partir de la description en JSON disponible sur pypi.python.org et inclus généralement toutes les informations utiles, dont les dépendances des paquets. Pour une efficacité maximale, il est recommandé d’installer l’utilitaire unzip, pour que l’importateur puisse dézipper les wheels Python et récupérer les informations contenues à l’intérieur.

La commande ci-dessous importe les métadonnées de la dernière version du paquet Python itsdangerous :

guix import pypi itsdangerous

Vous pouvez aussi demander une version spécifique :

guix import pypi itsdangerous@1.1.0
--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

gem

Importe des métadonnées de RubyGems. Les informations sont récupérées au format JSON disponible sur rubygems.org et inclut les informations les plus utiles, comme les dépendances à l’exécution. Il y a des cependant quelques restrictions. Les métadonnées ne distinguent pas synopsis et description, donc la même chaîne est utilisée pour les deux champs. En plus, les détails des dépendances non Ruby requises pour construire des extensions natives sont indisponibles et laissé en exercice à l’empaqueteur.

La commande ci-dessous importe les métadonnées pour le paquet Ruby rails :

guix import gem rails

Vous pouvez aussi demander une version spécifique :

guix import gem rails@7.0.4
--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

minetest

Importe des métadonnées de ContentDB. Les informations sont récupérées au format JSON disponible à travers l’API de ContentDB et inclus les informations les plus utiles, dont les dépendances. Il y a cependant quelques limitations. L’information de licence est souvent incomplète. Le hash de commit est parfois oublié. Les descriptions sont au format Markdown mais Guix utilise plutôt Texinfo. Les packs de textures et les jeux ne sont pas pris en charge.

La commande ci-dessous importe les métadonnées pour le mod Mesecons de Jeija :

guix import minetest Jeija/mesecons

Vous pouvez aussi ne pas indiquer le nom de l’auteur :

guix import minetest mesecons
--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

cpan

Importe des métadonnées de MetaCPAN. Les informations sont récupérées au format JSON disponible à travers l’API de MetaCPAN et inclus les informations les plus utiles, comme les dépendances des modules. L’information sur les licences doit être vérifiée avec attention. Si Perl est disponible dans le dépôt, alors l’utilitaire corelist sera utiliser pour exclure les modules du cœur de la distribution Perl de la liste des dépendances.

La commande ci-dessous importe des métadonnées pour le module Acme::Boolean Perl :

guix import cpan Acme::Boolean
cran

Importe des métadonnées de CRAN, le dépôt central de l’environnement statistique et graphique GNU R.

L’ information est extraite du fichier DESCRIPTION du paquet.

La commande ci-dessous importe les métadonnées du paquet Cairo R :

guix import cran Cairo

Vous pouvez aussi demander une version spécifique :

guix import cran rasterVis@0.50.3

Lorsque l’option --recursive est utilisée, l’importateur traversera le graphe des dépendances du paquet en amont récursivement et générera des expressions de paquets pour tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

Lorsque vous ajoutez --style=specification, l’importateur générera des définitions de paquets dont les entrées sont les spécifications des paquets au lieu de références au variables des paquets. C’est utile lorsque des définitions de paquets doivent être ajoutées à des modules utilisateurs, comme la liste des modules de paquets n’a pas besoin d’être changée. La valeur par défaut est --style=variable.

Lorsque --archive=bioconductor est ajoutée, les métadonnées sont importées depuis Bioconductor, un répertoire de paquets R pour l’analyse et la compréhension de données génomiques volumineuses en bioinformatique.

Les informations sont extraites du fichier DESCRIPTION du paquet contenu dans l’archive du paquet.

La commande ci-dessous importe les métadonnées pour le paquet R GenomicRanges :

guix import cran --archive=bioconductor GenomicRanges

Enfin, vous pouvez aussi importer des paquets R qui n’ont pas encore été publiés sur CRAN ou Bioconductor tant qu’ils ne sont pas dans le dépôt Git. Utilisez --archive=git suivi par l’URL du dépôt Git :

guix import cran --archive=git https://github.com/immunogenomics/harmony
texlive

Importe les informations de paquets TeX à partir de la base de données TeX Live pour les paquets TeX qui font partie de la distribution TeX Live.

Les informations sur les paquets sont obtenues à partir de la base de données des paquets de TeX Live, un fichier texte brut inclus dans le paquets texlive-bin. Le code source est téléchargé depuis plusieurs emplacements dans le dépôt SVN du projet TeX Live.

La commande ci-dessous importe les métadonnées du paquet TeX fontspec :

guix import texlive fontspec
json

Importe des métadonnées d’un fichier JSON local. Considérez l’exemple suivant d’une définition de paquet au format JSON :

{
  "name": "hello",
  "version": "2.10",
  "source": "mirror://gnu/hello/hello-2.10.tar.gz",
  "build-system": "gnu",
  "home-page": "https://www.gnu.org/software/hello/",
  "synopsis": "Hello, GNU world: An example GNU package",
  "description": "GNU Hello prints a greeting.",
  "license": "GPL-3.0+",
  "native-inputs": ["gettext"]
}

Les noms des champs sont les mêmes que pour les enregistrements de <package> (Voir Définition des paquets). Les référence à d’autres paquets sont fournies comme des listes JSON de chaînes de spécifications de paquets comme guile ou guile@2.0.

L’importateur supporte aussi une définition plus explicite des sources avec les champs habituels pour les enregistrements <origin> :

{
  …
  "source": {
    "method": "url-fetch",
    "uri": "mirror://gnu/hello/hello-2.10.tar.gz",
    "sha256": {
      "base32": "0ssi1wpaf7plaswqqjwigppsg5fyh99vdlb9kzl7c9lng89ndq1i"
    }
  }
  …
}

La commande ci-dessous lit les métadonnées du fichier JSON hello.json et renvoie une expression de paquet :

guix import json hello.json
hackage

Importe les métadonnées de l’archive de paquets centrale de la communauté Haskell, Hackage. Les informations sont récupérées depuis les fichiers Cabal et incluent toutes les informations utiles, dont les dépendances des paquets.

Les options spécifiques sont :

--stdin
-s

Lit un fichier Cabal depuis l’entrée standard.

--no-test-dependencies
-t

N’inclut pas les dépendances requises uniquement par les suites de tests.

--cabal-environment=alist
-e alist

alist est une alist Scheme qui définie l’environnement dans lequel les conditions de Cabal sont évaluées. Les clefs acceptées sont : os, arch, impl et une représentation sous forme de chaîne de caractères du nom d’un drapeau. La valeur associée à un drapeau doit être le symbole true ou false. La valeur associée aux autres clefs doivent se conformer avec la définition du format de fichiers Cabal. La valeur par défaut associée avec les clefs os, arch et impl sont respectivement ‘linux’, ‘x86_64’ et ‘ghc’.

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

La commande ci-dessous importe les métadonnées pour la dernière version du paquet HTTP Haskell sans inclure les dépendances de test et en spécifiant la valeur du drapeau ‘network-uri’ comme false :

guix import hackage -t -e "'((\"network-uri\" . false))" HTTP

Une version spécifique du paquet peut éventuellement être spécifiée en faisant suivre le nom du paquet par un arobase et un numéro de version comme dans l’exemple suivant :

guix import hackage mtl@2.1.3.1
stackage

L’importateur stackage est une enveloppe autour de l’importateur hackage. Il prend un nom de paquet, recherche la version incluse dans une version au support étendu (LTS) de Stackage et utilise l’importateur hackage pour récupérer les métadonnées. Remarquez que c’est à vous de choisir une version LTS compatible avec le compilateur GHC utilisé par Guix.

Les options spécifiques sont :

--no-test-dependencies
-t

N’inclut pas les dépendances requises uniquement par les suites de tests.

--lts-version=version
-l version

version est la version LTS désirée. Si elle est omise, la dernière version est utilisée.

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

La commande ci-dessous importe les métadonnées pour le paquet HTTP Haskell inclus dans la version 7.18 de LTS Stackage :

guix import stackage --lts-version=7.18 HTTP
elpa

Importe les métadonnées du dépôt de paquets ELPA (Emacs Lisp Package Archive) (voir Packages dans The GNU Emacs Manual).

Les options spécifiques sont :

--archive=repo
-a repo

repo identifie le dépôt d’archive depuis lequel récupérer les informations. Actuellement les dépôts supportés et leurs identifiants sont :

  • - GNU, qu’on peut choisir avec l’identifiant gnu. C’est la valeur par défaut.

    Les paquets de elpa.gnu.org avec l’une des clefs contenues dans le porte-clef GnuPG share/emacs/25.1/etc/package-keyring.gpg (ou similaire) dans le paquet emacs (voir ELPA package signatures dans The GNU Emacs Manual).

  • - NonGNU, qu’on peut choisir avec l’identifiant nongnu.
  • - MELPA-Stable, qu’on peut sélectionner avec l’identifiant melpa-stable.
  • - MELPA, qu’on peut sélectionner avec l’identifiant melpa.
--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

crate

Importer les métadonnées du dépôt de paquets Rust crates.io crates.io, comme dans cet exemple :

guix import crate blake2-rfc

L’importeur crate vous permet aussi de spécifier une version de chaînes de caractères :

guix import crate constant-time-eq@0.1.0

Les options supplémentaires comprennent :

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

elm

Importer les métadonnées du dépôt de paquets Elm package.elm-lang.org, comme dans cet exemple :

guix import elm elm-explorations/webgl

L’importeur Elm vous permet aussi de spécifier une version de chaînes de caractères :

guix import elm elm-explorations/webgl@1.1.3

Les options supplémentaires comprennent :

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

opam

Importe les métadonnées du répertoire de paquets OPAM utilisé par la communauté OCaml.

Les options supplémentaires comprennent :

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

--repo

Par défaut on recherche les paquets dans le dépôt OPAM officiel. Cette option, qui peut être utilisée plusieurs fois en même temps, vous permet d’ajouter d’autres dépôts dans lesquelles on recherchera les paquets. Les arguments valide sont :

  • le nom d’un dépôt connu — cela peut être opam, coq (équivalent à coq-released), coq-core-dev, coq-extra-dev ou grew.
  • l’URL d’un dépôt, telle qu’attendue par la commande opam repository add (par exemple, l’URL équivalent au nom opam plus haut serait https://opam.ocaml.org).
  • le chemin vers une copie locale d’un dépôt (un répertoire contenant un sous-répertoire packages/).

Les dépôts sont passés à cette commande par ordre de préférence. Les dépôts supplémentaires ne remplaceront pas le dépôt opam par défaut, qui est toujours gardé en dernier recours.

Ainsi, remarquez que les versions ne sont pas comparées entre dépôts. Le premier dépôt (de gauche à droite) qui a au moins une version d’un paquet donné prendra le pas sur les autres, et la version importée sera la plus récente trouvée dans ce dépôt uniquement.

go

Importe les métadonnées d’un module Go avec proxy.golang.org.

guix import go gopkg.in/yaml.v2

Il est possible d’utiliser la spécification d’un paquet avec le suffixe @VERSION pour importer une version spécifique.

Les options supplémentaires comprennent :

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

--pin-versions

Lorsque vous utilisez cette option, l’importateur préserve les versions exactes des modules Go de dépendance au lieu d’utiliser leur dernière version disponible. C’est utile si vous essayez d’importer un paquet qui dépend récursivement de versions antérieures de lui-même pour la construction. Lorsque vous utilisez ce mode, le symbole du paquet sera créé en ajoutant la version à son nom, pour que plusieurs version du même paquet puissent coexister.

egg

Importe les métadonnées pour des « eggs » CHICKEN. L’information est récupérée dans les fichiers PACKAGE.egg trouvés dans le dépôt git eggs-5-all. Toutefois, il ne fournit pas toutes les informations dont vous avez besoin, il n’y a pas de champ “description” et les licences utilisées ne sont pas toujours précises (BSD est souvent employée à la place de BSD-N).

guix import egg sourcehut

Vous pouvez aussi demander une version spécifique :

guix import egg arrays@1.0

Les options supplémentaires comprennent :

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

hexpm

Importer les métadonnées du dépôt de paquets Erlang et Elixir hex.pm hex.pm, comme dans cet exemple :

guix import hexpm stun

L’importateur essaye de déterminer le système de construction utilisé par le paquet.

L’importeur hexpm vous permet aussi de spécifier une version de chaînes de caractères :

guix import hexpm cf@0.3.0

Les options supplémentaires comprennent :

--recursive
-r

Traverse le graphe des dépendances du paquet amont donné et génère les expressions de paquets de tous ceux qui ne sont pas déjà dans Guix.

La structure du code de guix import est modulaire. Il serait utile d’avoir plus d’importateurs pour d’autres formats de paquets et votre aide est la bienvenue sur ce sujet (voir Contribuer).


Suivant: , Précédent: , Monter: Utilitaires   [Table des matières][Index]